«Nous étudions des situations de cohabitation en France afin de comprendre comment les habitants s’installent et partagent les biens communs pour mieux vivre ensemble. A partir de la façon dont ces lieux sont organisés pour ce mode de vie, nous cherchons à détecter les gestes de la cohabitation, les manières de faire ou plus communément les règles de vie : la préservation de l’intimité, la civilité, la solidarité, le respect de l’autre…»,
Monique Eleb